La norme d’aération DIN 1946-6

L’apport en air frais dans les pièces d’habitation et les immeubles obtient de plus en plus d’importance, en particulier en raison des types de constructions modernes et efficaces en énergie. C’est pourquoi, en Mai 2009. Après une phase prolongée de révision et de correction, une version actualisée de la norme d’aération DIN 1946-6 a été publiée. Les objectifs des normes d’aération se concentrent en particulier sur les points suivants:

  • Détermination des valeurs limites et des méthodes de chiffrage pour les exigences minimum nécessaires lors du renouvellement d‘air
  • Détermination d’une procédure de justification (le concept d‘aération), afin de constater si une mesure technique d‘aération est indispensable ou non pour un bâtiment. 
  • A l’aide du concept d’aération il faut également déterminer  la manière de mettre en œuvre ce concept d’aération: manuellement par l’utilisateur lui-même ou à l’aide d’un dispositif d’aération.
schatten

Quand faut-il réaliser un concept d’aération selon DIN 1946-6 ?

Le décret d’économie d‘énergie renvoie dans le §6 sur le fait qu’il faut fondamentalement réaliser un concept d’aération selon DIN 1946-6 pour toutes les constructions neuves. En cas de rénovation il faut également réaliser un concept d’aération lorsque dans le cas de pavillons individuels ou de maisons collectives plus de 1/3 de toutes les fenêtres sont remplacées ou si plus de 1/3 de la surface du toit est nouvellement isolé. Le concept d’aération relève du domaine des compétences du maître d’ouvrage et doit fondamentalement être indiqué par ce dernier dans la commande.

schatten

Partie essentielle de la norme DIN 1946-6: Différenciation des quatre niveaux d‘aération

1. Aération pour la protection contre l‘humidité
Ce niveau d’aération doit garantir une aération suffisante de l’immeuble en fonction du niveau respectif d’isolation thermique. L’objectif est d’éviter des dommages maçonnerie liés à l’humidité même en cas d’absence temporaire des occupants et charges d’humidité réduites. Cette aération doit dont être garantie constamment et indépendamment de l‘utilisateur.

2. Aération réduite
Ce niveau est lui aussi largement indépendant de l‘utilisateur. Il s’agit ici de garantir, en cas d’absence à court terme de l‘habitant (travail etc.) le standard minimum d’hygiène et protection maçonnerie est rempli.

3. Aération nominale
En cas d’utilisation normale du logement, l’aération nominale décrit l’apport en air nécessaire pour le maintien d’un standard d’hygiène et de santé ainsi que pour la protection de la construction. L’aération nominale peut activement inclure partiellement l’habitant par ouverture des fenêtres.

4. Aération intense
L’aération intense doit permettre d’éliminer les pics de charge dus à la cuisson, lessive, etc. Là également l’utilisateur peut être pris en compte avec une aération active par ouverture des fenêtres.

Les bases de chiffrage des paliers d’aération selon DIN 1946-6 tiennent compte du standard d’isolation et de la situation de l’immeuble. Ainsi sont saisies les non-étanchéités de l’enveloppe du bâtiment, les charges à attendre sur la base de la surface habitable sont prises en compte et l’infiltration naturelle de l’air due à la charge du vent est estimée.

Si à la suite du concept d’aération établi, l’apport naturel en air est insuffisant pour garantir l’aération pour la protection contre l‘humidité, le bureau d‘étude responsable doit prévoir des mesures techniques d’aération supplémentaire (LtM).

De plus, la nouvelle DIN 1946-6 offre aux bureaux d’études la sécurité juridique sur des points décisifs. Cependant, même ici certains points ne sont pas pris en compte. Ainsi il ne peut pas être défini de manière précise dans quelle mesure une aération active par ouverture des fenêtres peut être imputée à un habitant travaillant à temps plein. De même la prise en compte de l’ensemble des différentes conditions météorologiques, par exemple hivers doux ou passage d’une saison à l‘autre est problématique, étant donné que dans certaines conditions climatiques ou en cas de fortes amplitudes de températures un renouvellement journalier complet de l’air peut être nécessaire.

schatten

Qui est autorisé à réaliser les concepts d‘*aération selon la norme d‘aération DIN 1946-6

Chaque spécialiste qui planifie et réalise des mesures techniques d’aération ou des entretiens ou qui est actif dans la planification et modernisation d‘immeubles, peut créer un concept d’aération. Les outils de planification d’un concept d’aération selon DIN 1946-6 sont également disponibles sur Internet (par exemple: www.wohnungslueftung-ev.de).

Le concept d’aération relève du domaine des responsabilités  du maître d’ouvrage et doit fondamentalement être commandé par ce dernier.

Vous trouverez des conseils et de plus amples informations sur l’aération active de la pièce d’habitations sur notre page info aération par les fenêtres.

schatten
Trouver un professionnel schatten contakt schatten
schatten